L’album “RapEL” en chiffres

Par Erick JURA— Notre série sur l’album « RapEL » du regroupement « Lig Evanjelis Lari », sorti le 14 Août dernier, continue. Cette fois, nous vous invitons à scruter quelques chiffres observés sur ce projet concrétisé dans un contexte où tous les acteurs tentent de se relancer. Du nombre de morceaux de l’opus en passant par le nombre de voix qu’il a réunies, voici quelques statistiques observées sur l’album et les remarques qui y sont associées.

1         : Une seule voix est sur toutes les chansons de l’album. Allez savoir laquelle ! Au risque de spoiler ceux qui n’ont pas encore écouté les chansons, je vous dirai seulement qu’elle n’a pas chanté une seule fois !

                : Par ailleurs les chanteurs Maurice Dieumet, Frè Alexis et Jeff Testament comptent chacun une seule participation sur l’album. 

2           : Comme le nombre de morceaux sur lesquels on retrouve Frè Gabe, sans doute l’un des rappeurs les plus prolifiques et les plus influents de ces deux dernières années dans le registre du « Rap Gospel ». Il participe sur le titre « Pou ki n ap rap » sorti en 2018, avant de rejoindre Salil et Leila Chéery Metellus sur le titre « Share Mesaj la ». 

3             : Comme le nombre voix féminines qu’on trouve sur l’abum « rappel ». Le premier titre de l’album « Anba » nous convie d’entrée à découvrir deux d’entre elles (Gabriella Saint-Hilaire et Rosena Josselin) alors qu’il faut attendre le track numéro 9 pour découvrir celle de Léila Chéry Metellus qui vient compléter l’un des plus beaux trios de cet opus avec Frès Gabe et Salil.

                 3, C’est aussi le nombre d’années qu’il a fallu à l’’équipe pour accoucher de ce projet lancé depuis 2017.

4           : Soit le nombre de morceaux qui étaient connus du grand public avant la sortie officielle de l’album. Le titre « Kristerapi », sorti seulement quelques jours avant l’album, a été vidéoclipé pour l’instant. S’en suivent les titres « Pouki nap rap », « Levanjil Lari » et une version remixée de « God la pap blow » sur laquelle on retrouve la voix de Maestro William qui vient rejoindre Holy Guelcé pour un duo très complémentaire.

7           : Comme le nombre de voix qu’on retrouve sur le titre « Pouki n ap rap », soit le titre qui a réuni le plus de voix sur l’album, le tout en seulement 4’16’’, deuxième titre le plus long de l’opus. 

8            : Comme le nombre de chansons chantées en solo sur l’abum « RapEL ». Malgré une vingtaine d’artistes, la moitié des titres n’ont pas eu de « Featuring ».

16           : Soit le nombre de morceaux figurant sur l’album « RapEL ». Ils ne sont pas nombreux les albums à franchir la barre des 12 morceaux ces dernières années. La facilité de consommation des contenus audiovisuels qu’offrent les réseaux sociaux pousse les artistes, lentement mais surement, à migrer vers un format plus allégé pour leurs opus. Il faut remonter jusqu’en 2016, avec le dernier album du Psalmiste Delly Benson « A Dieu soit la gloire », pour en voir un contenir le nombre record de 21 morceaux. « RapEL » fait seulement une unité en moins que « Nan glwa ou » du Psalmiste James Smith Alcindor, sorti en Novembre 2018 et qui contenait 17 morceaux.   

22           : Soit le nombre total de voix que vous trouverez sur l’album « RapEL ». Elles ne chantent pas toutes mais sont bien présentes. Celles de Karl Foster Candio, utilisée sur l’intégralité des chansons pour ajouter le « Tag » « Lig Evanjelis Lari », et de feu Evangéliste Telor Joseph utilisée dans le titre « True a » placé en troisième position sur l’opus, complètent les vingt autres artistes qui ont leurs signatures vocales sur ce projet.

4’21’’   : Soit la durée du morceau le plus long sur l’album « RappEL ». Il s’agit du titre numéro 13 « We love you Anne » sur lequel on retrouve les voix de Babe Testaman et Celigny Dathus.

1’35’’    : Soit la durée du morceau le plus court sur l’album. Un interlude de Frè Notchy dans lequel le chanteur explique la stratégie d’évangélisation derrière le projet : « Yon Taktik ».

58’57’’ : Soit la durée totale de tout l’album « RapEL ». Il faut donc un tout petit peu moins d’une heure pour consommer les 16 morceaux.

#KozeKretyen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.